CDEN 11 février – Le projet de Carte Scolaire de l’IA une nouvelle fois rejeté à l’unanimité

Publié le Catégories CDEN / CTSD, Comptes rendus

En préambule du CDEN, Mr le Préfet, président de cette instance et représentant de l’Etat dans le département a refusé de recevoir une délégation des écoles de Blavozy, Cohade, Corsac, Brives et St Just Malmont, dans un premier temps, par principe. Pour FO, C’EST DÉJÀ INACCEPTABLE !!

Dans la foulée, FO a proposé un vœu lui demandant de respecter les représentants des écoles présentes sous ses fenêtres en les recevant en audience.
Le vœu mis au vote (en PJ) a recueilli 13 voix favorables et 3 abstentions.

 Malgré le vote majoritairement POUR des parents et des représentants des personnels, le Préfet s’est obstiné dans son refus de recevoirPour FO, c’est un déni de démocratie.

Proposition de carte scolaire : REJETÉE PAR LE CDEN (12 contre, 9 pour, 1 abs)

Hier, lors du CTSD, l’Inspectrice est revenue sur deux situations, grâce à la mobilisation des parents organisée par FO :

  • Plus de fermeture à Saint Jeures
  • Blocage de la fermeture à Cohade

Aujourd’hui, une nouvelle fois, notre syndicat a organisé la mobilisation. L’IA recule encore :

  • Plus de fermeture à St Just Malmont
  • Ouverture à la maternelle du Chambon sur Lignon (demande faite par la présidente des DDEN) sans proposition préalable au CTSD

Résultat de cette carte scolaire taillée à la hache : Services publics de proximité sacrifiés !

 4 écoles fermées

Les Vastres, Brives Corsac, Paulhaguet élémentaire (fusion) et Vals Près Le Puy élémentaire (fusion)

6 postes devant élèves qui disparaissent !

1 seule ouverture de classe !

1 seule création de poste de TR

Comme ils l’ont fait avec les parents, le Préfet et l’IA méprisent les membres du CDEN

  • Paroles coupées
  • Interventions refusées
  • Refus total d’accepter les prises de paroles concernant le second degré
  • Clôture du CDEN sans tenir compte des demandes d’interventions

Ce comportement de notre administration est symptomatique de l’irrespect du gouvernement et de ses relais locaux vis-à-vis des organisations syndicales tout comme de la population !

On est loin du compte, il est urgent et nécessaire de répondre aux revendications des personnels portées par la FNEC- FP- FO :

  • L’annulation de toutes les fermetures de classes et l’ouverture de toutes les classes et de tous les postes nécessaires : adjoint, remplaçant, RASED et PsyEN
  • L’abandon des fusions d’écoles
  • L’appel à l’ensemble des listes complémentaires aux concours et le réabondement de celles-ci, la titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent, la mise en place des concours exceptionnels
  • L’abrogation de la masterisation et de la réforme de Blanquer des concours
  • Le recrutement sous statut à Bac+3 avec une véritable formation pendant l’année de stage
  • Un vrai statut et un vrai salaire pour les AESH, AED
  • Le recrutement d’AESH immédiat
  • La création d’une brigade de remplacement AESH
  • L’abandon des PIAL