Pas d’anniversaire pour les précaires!

Publié le Catégories AESH

Pour le 15ème anniversaire de la loi « Montchamp »,

la FNEC FP FO tire un bilan catastrophique de l’inclusion scolaire systématique

 

Mardi 11 février, Macron a présidé, en grande pompe, la « conférence nationale du handicap » quinze ans jour pour jour après la loi « Montchamp ».

 

En ce qui concerne l’Education Nationale, le bilan est catastrophique : des milliers d’enfants sans les accompagnements dont ils devraient bénéficier, des lenteurs insupportables pour les familles, les élèves et les personnels dans les procédures de la MDPH, des centaines d’enfants avec des orientations dans des structures spécialisées (ITEP, IME, Hôpitaux de jour,…) non honorées du fait de la fermeture des instituts et du manque de places.

 

Face la mobilisation des personnels avec la FNEC FP FO et en contradiction avec la loi Blanquer qui vise la scolarisation de 80% des élèves d’ITEP et IME en classe ordinaire, Macron propose la réouverture de 1 000 places en structures spécialisées. Cette annonce, si elle était suivie des faits, conforterait la position de Force Ouvrière en défense de l’enseignement adapté et pour l’ouverture et la réouverture des structures spécialisées.

 

Les AESH

grands oubliés de la Conférence nationale du handicap 

 

Peau de balle…

pour le statut

 

Selon la sinistre Cluzel, secrétaire d’Etat au Handicap,« les accompagnants ne sont plus en contrat aidés mais en contrat Education Nationale » ! La belle affaire, avec 720 euros par mois ce n’est pas un contrat : c’est de l’asservissement. Ainsi le gouvernement réitère son mépris à l’égard des AESH.

 

 …et balai de crin

pour les salaires

 

L’augmentation de l’enveloppe budgétaire annoncée par le ministre Blanquer, servira à financer l’embauche de  11 500  AESH d’ici 2022. Ce sera donc 0€ pour l’augmentation des salaires des AESH.

 

Pendant ce temps là, la flexibilité est confirmée

 

Et en attendant les hypothétiques recrutements de 2022, des milliers d’élèves notifiés n’ont pas l’accompagnement dont ils devraient bénéficier. Ainsi, dans le cadre de la loi Blanquer et de la politique des PIALs, les mutualisations ++ vont continuer, les mutations forcées d’AESH du jour au lendemain vont s’amplifier.

 

Tout un tapage pour faire oublier que l’inclusion scolaire repose sur une logique d’économie budgétaire. Pas d’anniversaire pour les précaires. Macron et Blanquer se moquent des AESH

 Toutes les revendications restent donc posées :

  • Un vrai statut et un vrai salaire avec un vrai déroulement de carrière ;
  • Pour des affectations choisies et transparentes avant la fin de l’année scolaire ;
  • Abrogation de la loi Blanquer, abandon des PIALs
  • Arrêt des mutualisations et des mutations en cours d’année ;
  • abrogation de la circulaire du 5 juin 2019 ;

La commission AESH de la FNEC FP FO de Haute-Loire appelle les AESH des écoles et des établissements du public et du privé à se réunir, à établir les revendications et à décider des actions efficaces pour les faire aboutir.

 


Réunions le Mardi 18 février à 14h

A Brioude : Place du Postel, Immeuble de l’Instruction

Au Puy en Velay : Union Départementale FO, 1 avenue St Flory

A Monistrol/Loire : Salle du Château

Communiqué conférence Handicap AESH

Tous en grève le jeudi 20 février

Publié le Catégories Informations

Un millier au Puy hier encore jeudi 6 février!

CA NE DÉSARME PAS!

La bataille engagée depuis le 5 décembre a complètement discrédité et déstabilisé le gouvernement. Les démissions multiples de députés, les divisions criantes au sein de LaREM, la raclée annoncée des listes Macronistes aux municipales sont à mettre à l’actif de la résistance acharnée des travailleurs avec leurs organisations syndicales.

Le gouvernement commence même à s’interroger sur sa capacité à faire passer sa loi à l’assemblée nationale!

Ça se fissure de partout du côté de la clique Macron /Philippe et en face, malgré la répression, les violences et les intimidations, ça ne désarme pas.

Nous allons gagner!

La grève se poursuit et s’ancre dans de nouveaux secteurs (éboueurs, avocats, énergie, salariés de la CARSAT …), reprend dans d’autres (Opéra de Paris, RATP le 13 février,…)

Les étudiants et les lycéens entrent dans la danse.

De nouvelles revendications s’agrègent: plus de 320 lycées impactés par la grève pour l’annulation des E3C, manifestations massives contre les diminutions d’heures dans les lycées et collèges (500 manifestants à Monistrol/lLoire), colère noire des enseignants du 93 suite au retrait de salaire pour la journée d’hommage à Christine RENON

Les confédérations FO, CGT avec la FSU, Solidaire et les organisations de jeunesse ont indiqué qu’elles ne lâcheront rien jusqu’au retrait et appellent à une nouvelle journée de grève et de manifestations interprofessionnelles le 20 février. 

Communiqué de la commission AESH

Publié le Catégories AESH

La commission des AESH syndiqué(e)s aux syndicats de la FNEC FP FO de Haute-Loire s’est réunie le lundi 3 février dans les locaux de l’Union Départementale FO au Puy en Velay.

A l’ordre du jour, nous avons discuté, en particulier, du mouvement contre la réforme des retraites, de la mise en place des PIALs qui dégraderont nos conditions de travail et de tous les problèmes liés à nos fonctions.

La commission AESH s’est félicitée de la formidable mobilisation départementale des AESH le mercredi 20 novembre 2019 que la commission avait elle-même initiée. Nos revendications sont toujours d’actualité :

  • Pour un vrai statut et un vrai salaire,
  • Pour un vrai déroulé de carrière,
  • Pour des affectations avant la fin de l’année scolaire choisies et transparentes.

La commission AESH estime que faire plier le gouvernement sur la question des retraites permettrait d’obtenir satisfaction sur nos revendications propres. C’est pourquoi elle appelle à poursuivre le mouvement initié depuis le 5 décembre contre la retraite universelle par points.

Afin de faire le point sur nos situations, nos conditions de travail, nos revendications et de discuter des moyens d’action pour les faire aboutir, la commission AESH de la FNEC FP FO invite les AESH, syndiqué(e)s ou non syndiqué(e)s, des écoles et établissements du public et du privé à participer nombreuses et nombreux aux réunions d’informations syndicales organisées par la FNEC FP FO 43 sur le temps de service :

Le Mardi 18 février à partir de 14h

  • Au Puy en Velay: à l’Union Départementale FO, 1 av. Saint Flory
  • A Brioude: Place du Postel, Salle de l’Instruction
  • A Monistrol sur Loire: Salle du Château

* Les réunions d’informations syndicales sont un droit. Il vous suffit seulement d’avertir Mme ROUVIER par mail et votre directeur ou chef d’Etablissement que vous participerez à ces réunions. Il n’est pas nécessaire de faire une demande d’autorisation d’absence.

Votre participation ne peut vous être refusée. Si tel était le cas, saisissez le Syndicat.

Au Puy, le lundi 3 février 2020

Communiqué commission AESH 3 fevrier

CAPD de jeudi 23 janvier 2020 

Publié le Catégories CAPD

Les représentants du SNUDI-FO ont lu une déclaration (cf pièce jointe) concernant la réforme des retraites, la grève massive des personnels. Cette déclaration défendait aussi la représentation des personnels dans les instances paritaires remises en cause par la loi de  la Transformation de la Fonction Publique (loi Dussopt). Nos inquiétudes concernant le mouvement sont légitimes car l’IA a d’ores et déjà annoncé vouloir appliquer la loi : pas de transparence pour les règles, affectations des personnels lors du mouvement. Au cours de cette CAPD, elle a à nouveau appliqué la loi Dussopt en refusant de donner des informations sur les personnels concernés par les permutations informatisées. La CAPD s’est tenue sur un ordre du jour plus que réduit contrairement aux années précédentes.

Le SNUDI-FO a du vraiment insister auprès de l’IA pour qu’elle transmette la totalité des informations sur les différentes questions de la CAPD. Que c’est difficile, la transparence !

Liste d’aptitude de direction :

En préalable, le SNUDI-FO a rappelé son opposition à cette liste. L’accès à la formation pour exercer la fonction de direction devrait être accessible à tous les personnels souhaitant occuper ces postes. Mais comme chaque année, l’administration émet un ou quelques avis défavorables sur des critères plus que discutables. On se retrouve  avec des situations complètement absurdes :

  • des collègues ont un avis défavorable et pourtant occupent ou ont occupé un poste de direction.
  • des collègues n’ayant pas été retenu sur la liste et sont nommés sur un poste de direction à la rentrée suivante.
  • Il faudrait être déjà bien au point sur la direction pour bénéficier de la formation de direction (!!!!).

Le SNUDI-FO est intervenu pour défendre les collègues mais l’IA reste intransigeante et reste dans une posture de gestionnaire, très loin de la réalité des personnels et du terrain.

Evaluation – PPCR :

Un personnel victime d’une appréciation jugée arbitraire, à l’issue d’un rendez-vous de carrière,  a fait un recours et  a été accompagné par le SNUDI-FO.

Le SNUDI-FO a obtenu la révision de son avis et la collègue a obtenu satisfaction.

Si vous êtes dans une situation analogue, n’hésitez pas à saisir le syndicat.

Stages – collègues retenus après de nouveaux appels à candidature :

Un nouvel appel à candidature a été fait pour compléter des stages. L’administration a envoyé l’information aux personnels concernés.

Suite à notre demande, difficile d’obtenir la liste des collègues retenus. L’IA a consenti à nous fournir la liste des collègues… mais dans quelques jours !!!!!! Décidément, rien ne sera fait pour faciliter le travail des représentants des personnels. Nous nous excusons d’avance pour les coquilles orthographiques sur le nom ou prénom des collègues retenus.

Stage « multi-niveaux » 

Marie-Cécile MAILLET – Christine RESSOUCHE – Marianne LYONS – BALAYN Matthieu – Hélène MAGE

Stage ASH (binôme AESH – PE) : 

Mireille DEFAY – Christine RESSOUCHE – Amandine DOUCE – Anaïs PEROT – Jessica LACOMBE – Laurie PRADAL – Caroline FAURE – Sophie JOUFFROY – Cécile RANCHON – Anne BELLOUT

Stage direction de chœur : 

Corinne DEWILDE – Michel HUET – Catherine PELLETIER – Mireille DEFAY – Emilie MARTINAT – Florence FANJUL – David  PIAS – Catherine ROCHE – Véronique ROCHE – Lina BOUTON – Sylvie DAS-LACUNA – Sophie SALANON – Cécile GODECHAUX

Rupture conventionnelle – montant des indemnités

Rien n’est encore fixé, un modèle de convention est en cours d’écriture au niveau ministériel. La fourchette des indemnités accordées sera fixé par le rectorat.

Déclaration CAPD 23 janvier 2020 Compte rendu CAPD 23 janvier 2020

Retrait de la loi Macron-Delevoye : on continue la grève !

Publié le Catégories Informations

1,3 million de manifestants le 9 janvier


Une seule solution: la généralisation de la grève!

Le gouvernement qui comptait sur les vacances scolaires et les fêtes pour affaiblir le mouvement en a pour ses frais! Partout, la grève et les manifestations ont été aussi massives que celles du mois de décembre. Aujourd’hui encore, vendredi 10 janvier, les grévistes se rassemblent et défilent par milliers partout en France, preuve que les salariés ne lâcherons pas.


Mardi 14 janvier

Nouvelle journée de grève interprofessionnelle.

à l’appel des confédérations FO, CGT, avec la FSU, Solidaire, MNL, UNEF, UNL 


Pour le SNUDI-FO 43, il est nécessaire que partout, dans tous les secteurs professionnels, la grève en continue jusqu’au retrait soit décidée. 

Les secteurs où la grève s’est enracinée et est reconduite par les grévistes dans les AG (RATP et SNCF), sont les secteurs dont les fédérations nationales, dans l’unité, appellent clairement à la grève reconductible.

Le SNUDI-FO 43 estime que ceci doit se généraliser à tous les secteurs professionnels, dont l’Education Nationale. Il est  temps que les fédérations syndicales nationales de l’enseignement, à commencer par la FSU (syndicat majoritaire), acceptent enfin la proposition de la FNEC FP FO d’appeler clairement à la grève reconductible jusqu’au retrait de la réforme. Ceci serait un signal fort donné aux collègues et aux autres secteurs pour élargir et amplifier la grève.

Le SNUDI-FO 43 appelle tous les enseignants et AESH des écoles du département : 

  • à se réunir dans les assemblées de secteur que proposera le comité de grève, pour discuter de la grève pour gagner.
  • à participer massivement aux manifestations et rassemblements prévus.

C’est maintenant qu’il faut faire plier ce gouvernement aux abois, tous ensemble, par la grève en continue nous allons gagner!

Communiqué commun UD 43 14 Janv 20 Appel AG de secteur de Brioude 10 janvier