Contre le projet de loi Blanquer, le combat continue!

Publié le Catégories Informations

Contre le projet de loi Blanquer, le combat continue, la mobilisation s’amplifie!

A Angers, plus de 300 manifestants décident la reconduction de la grève pour le 26 Mars.

A Clermont, plus de 250 manifestants le 28, décident de reconduire la grève le 29 mars.

A Brioude, plus de trente collègues réunis le 28 mars appellent à réussir le rassemblement du samedi 30 mars au Puy et invitent les personnels à discuter, dans leurs écoles et dans leurs secteurs et à décider de la grève le jeudi 4 avril.

Ce ne sont,ici, que des témoignages très partiels de la résistance et de la détermination des personnels, souvent avec les parents et les élus contre la loi Blanquer.

En réponse et face à cette colère et ce rejet ultra-majoritaire contre son projet, Blanquer, ses serviteurs et les médias à sa botte s’agitent, gesticulent et assènent des contre-vérités pour éteindre le feu.

 

La maternelle ne serait pas dans le viseur de la loi?

Pourtant l’amendement (Article 4bis) autorisant la scolarisation des enfants de moins de 6 ans dans des jardins d’enfants communaux, intercommunaux ou associatifs n’est pas retiré!

 

Les postes de directeurs d’école ne seraient pas remises en cause?

Pourtant l’article 6 quarter prévoit bien la mise place d’un directeur adjoint au chef d’établissement chargé du premier degré disposant des compétences attribuées aux directeurs des écoles.

 

Les EPSF seraient réalisés après accord de la communauté éducative?

Quelle fumisterie! Avec accord ou sans accord, la mise en place des EPSF, ce n’est ni plus ni moins que la poursuite de la territorialisation de l’école contre le cadre national et républicain!

Nous connaissons également tous les chantages que peut exercer l’administration sur les écoles et les communes pour arriver à ses fins (chantage aux ouvertures/fermetures de postes en particulier. Les collègues, parents et élus de Félines, Sembadel et La chaise Dieu peuvent en témoigner!)

 

Et le reste de la loi: l’explosion des statuts, le pilotage des établissements et des personnels par l’évaluation, l’utilisation de contractuels précaires en lieu et place d’enseignants fonctionnaires, la poursuite de l’inclusion scolaire systématique, la suppression de milliers de postes d’AESH….

Tout est à jeter! Les personnels n’en veulent pas!

 

L’agitation et la propagande ministérielle est le signe de l’extrême fragilité de Blanquer! C’est maintenant que nous pouvons, que nous devons le faire reculer!

 

Pour l’abandon de La loi Blanquer dite « école de la confiance »

Tous au rassemblement le 30 mars à 11h30 devant la préfecture du Puy en Velay

Dans le cadre de la mobilisation nationale unitaire (FO, CGT, FSU, UNSA, CFDT, Sud)

 

Tous en grève le jeudi 4 avril

A l’appel national de FO, FSU, CGT, Sud

 Prenez connaissance de l’appel intersyndical national en pj.

 

Appel national intersyndical 4 avril

Contrer la loi Blanquer!

Publié le Catégories Informations

Contre le projet de loi Blanquer, on ne lâche rien!

Le combat continue !

Réussissons la journée de mobilisation nationale aux appels de la FNEC-FP-FO, et de la FSU, l’UNSA, la CGT, Sud, la CFDT, le SNALC le samedi 30 mars.

Tous au rassemblement à l’appel unitaire du SNUDI-FO et SNUipp-FSU à 11h30 devant la préfecture du Puy en Velay

Plus de 10% de grévistes le lundi 25 mars dans les écoles de Haute Loire lors de la reconduction de la grève du 19 mars contre le projet de loi Blanquer. Comme dans de nombreux autres départements, les reconductions décidées par les assemblées de grévistes avec leurs syndicats montrent la volonté massive de ne rien lâcher et de trouver les moyens d’actions efficaces pour faire plier le Ministre.

Les assemblée de grévistes réunies dans les secteurs ce lundi 25 mars ont décidé de ne pas rester l’arme au pied.

( en pj, le tract des délégués des assemblées de grévistes réunis, avec le SNUDI-FO et le SNUipp-FSU, lundi 25 mars après-midi)


Une priorité:

Réussir la journée de mobilisation nationale du samedi 30 mars

Pour dire NON au projet de loi Blanquer


Dans le cadre de la journée de mobilisation nationale, le SNUDI-FO 43 et le SNUipp 43 appellent les personnels à venir nombreux :

au rassemblement unitaire le samedi 30 mars à 11h30 devant la préfecture du Puy pour exiger l’abandon de la loi « école de la confiance »

* La FNEC FP FO, avec l’Union Départementale FO, prendra contact avec les gilets jaunes du département pour se mobiliser, ensemble.

*Le SNUDI-FO et le SNUipp effectueront une diffusion de tract sur le marché à partir de 10h


Une assemblée de personnels avec le SNUDI-FO et le SNUipp-FSU est organisée

à Brioude le jeudi 28 mars à partir de 17h30, Place du Postel, Immeuble de l’Instruction.


Des réunions publiques (Personnels des écoles, parents, élus) seront programmées dans les secteurs :

  • A Monsitrol/Loire, le mardi 2 Avril au Château à 18h
  • A Saint Didier en Velay, le mardi 2 Avril à l’école publique à 18h
  • A Brioude, le mardi 2 Avril, Immeuble de l’instruction, place du Postel à 18h30

Autres dates à venir …

La loi Blanquer est une attaque d’ampleur contre l’école publique et ses personnels, notre riposte doit être à la hauteur de l’agression!

Tous ensemble au rassemblement le samedi 30 mars à 11h30 devant la préfecture pour exiger l’abandon de la loi dite « école de la confiance ».

Communiqué des délégués des assemblées de grévistes du 25 mars Loi Blanquer et réforme de la fonction publique

Appel du Bureau National du SNUDI-FO aux enseignants du 1er degré

Publié le Catégories Informations

Partout en France, les enseignants se sont emparés massivement de l’appel à la grève de mardi pour revendiquer l’abandon de la loi Blanquer.

Un mouvement est entrain de naître dans l’Education Nationale, en particulier dans le 1er degré qui s’exprime par la décision de nombreuses AG de reconduire la grève  .

Le moment est venu d’y aller.

Pour l’abandon de la loi Blanquer!

Publié le Catégories Actions, Informations

Les personnels du département avec le SNUDI-FO et le SNUipp décident la reconduction de la grève le lundi 25 mars

l’assemblée des personnels des écoles grévistes, avec le SNUDI-FO et le SNUipp décident de reconduire la grève le lundi 25 mars

Tous en grève reconductible à partir du lundi 25 mars

Et aux Assemblées de secteur pour décider de la suite

Suite à la manifestation interprofessionnelle du mardi 19 mars qui a rassemblé 1500 personnes au Puy avec FO, la CGT, la FSU, Solidaire et les Gilets Jaunes, l’assemblée des personnels des écoles grévistes, avec le SNUDI-FO et le SNUipp, a discuté de l’action efficace pour bloquer les attaques mortifères du gouvernement contre l’école publique, contre la fonction publique et contre les statuts des fonctionnaires.

Elle a voté la reconduction de la grève pour le lundi 25 mars contre la loi de transformation de la fonction publique et contre la loi Blanquer. Des grévistes, mandatés par leurs collègues, représentaient leurs écoles, et ont voté la reconduction.

Les attaquent sont sans précédent, la riposte doit être sans précédent. Dans de nombreux départements les personnels de l’Education Nationale, massivement du 1er degré, s’organisent et votent également la reconduction de la grève;

  • 600 personnels en AG à Nantes ont voté la reconduction pour lundi 25.
  • 200 personnels en AG à Angers décident la reconduction pour le lundi 25
  • 100 personnels à Clermont Ferrand réunis avec FO, FSU, CGT, solidaire et l’UNSA ont voté la reconduction pour le jeudi 28

Selon nos informations partielles, la grève est reconduite également pour le lundi 25 dans l’Ain, le Rhône, le Tarn, l’Yonne, …

La grève, la vraie, celle pour gagner est entrain de prendre! Déjà des collègues non grévistes hier nous indiquent qu’ils rejoindront le mouvement dés lundi comme à Paulhaguet Maternelle.


Vous aussi, discutez avec vos collègues, décidez de la grève et informez les autres écoles du département sous forme de motion!

Participez aux assemblées de secteur le lundi 25 mars pour décider de la suite :

  • Au Puy en Velay à 9h (lieu à determiner) 
  • A Monistrol/Loire à 9h Au chateau 
  • A Brioude à 9h Place du Postel, immeuble de l’Instruction 

Une réunion de délégués des trois secteurs est prévue au Puy l’après-midi.

Vous trouverez en pièce jointe un modèle de déclaration d’intention de grève reconductible à partir du 25 mars , le compte-rendu de l’AG de Nantes, un modèle de lettre aux parents, une analyse du SNUDI-FO de la loi Blanquer.

Compte rendu AG éducation Nantes-19 mars Modèle de déclaration d’intention de paticipation à la grève

Compte-rendu CAPD 14/03/19

Publié le Catégories CAPD

CAPD ou la mise en application avant l’heure de la réforme de la fonction publique.

Sur tous les sujets traités aujourd’hui en CAPD, l’administration bafoue les droits des collègues à partir en formation, bafoue les droits des collègues sur leur nomination, bafoue les droits des personnels à être représentés pas les personnels.

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration du SNUDI-FO à cette CAPD.


Bonification d’ancienneté pour le passage à l’échelon 7 et à l’échelon 9 : arbitraire – opacité

Le SNUDI-FO a une nouvelle fois dénoncé le dispositif PPCR et le système d’évaluation des collègues qui en découle. Mais en plus de l’arbitraire, l’administration a ajouté un critère de plus à l’opacité.

L’Inspecteur d’Académie a indiqué ne pas être en mesure d’expliquer les critères de classement des collègues promus plus rapidement à l’échelon supérieur. Impuissance de la part de l’IA ? Non, il s’agit plutôt d’une stratégie, d’un enfumage bien organisé !

Toujours est-il que les représentants du personnel n’ont plus de lisibilité pour contrôler les promotions : pas de barème, pas de critères de classement…

Le SNUDI-FO a rappelé ses revendications : la promotion des collègues suivant l’ancienneté générale de service et pas sur l’évaluation de PPCR .

Le SNUDI-FO a demandé à l’IA de fournir les critères de classement des collègues promus. Vous trouverez en pièce jointe les personnels promus à l’échelon 7 et à l’échelon 9.


Départ en formation CAPPEI : peut-on parler de formation lorsqu’il n’y a qu’un départ sur tout le département ?

Le SNUDI-FO a une nouvelle fois rappelé son opposition à une sélection des candidatures sur des critères opaques de l’administration (avis d’une commission, classement sur des critères peu lisibles…) et sur la parution des postes nécessitant un CAPPEI comme postes à profil (1er et 2nd degré).

Concernant le nombre de départ en formation, l’austérité s’applique sur le dos des personnels.

Après l’annonce de deux départs en formation CAPPEI, l’administration a annoncé en séance qu’elle ne risque d’en retenir qu’une seule. Mais de qui se moque-t-on ?

A la demande du SNUDI-FO pour justifier de cette restriction supplémentaire, l’administration a évoqué une sordide réalité d’enveloppe budgétaire contrainte et d’augmentation du coût de la formation.

Liste du départ en formation (!) :

Nadège VAILLANT 

Liste complémentaire :

Claire PETIOT


Congés de formation : coupe drastique dans les moyens alloués

L’administration a annoncé que l’enveloppe de moyens alloués passait de 24 mois à 21 mois et que le rectorat voulait bien accorder 1 mois supplémentaire (SIC !). En peu d’années, le contingent alloué est passé de 36 mois à 21 !

Le SNUDI-FO a demandé des explications sur le calcul de cette enveloppe. L’administration l’a détaillé, à savoir que ce calcul s’effectue sur le traitement brut et les indemnités des personnels du département. Cette enveloppe a baissé mais est-ce vraiment étonnant quand le gouvernement fait des économies sur le salaire des personnels (pouvoir d’achat), sur les promotions, sur les fermetures de postes… ?

Les représentants des personnels du SNUDI-FO ont une nouvelle fois dénoncé les économies faites sur le dos des collègues et la réduction de leur droit à bénéficier davantage du congé de formation.

Départs en formation:

Bélitrand Béranger Béatrice (2 mois), Farigoule Florence (5 mois), Michel Faux Magalie (2 mois), Filleton Bruno(1 mois), Diet Géraldine(8 mois), Coste Olivier (4 mois proposés)

Liste complémentaire :

1) Therme Roselyse (4 mois), 2) Leydier Eve-Anne (10 mois)

 


Permutations informatisés : résultats

Entrent dans le département :

Eric COMMERLY (15) – Nicolas CRAPET (77) – Adrien FAYARD (69) – Anne DROUET (95) – Judith REISSNER (95) – Nathalie SLAMA (63)

Sortent du département :

Maxime BONCORI (42)- Sébastien MATHIEU (63) – Corinne ROTH (13) – Juliette DELAIR (63) – Isabelle GUEY (63) – Mireille BOURGNE (63)

La CAPD d’aujourd’hui n’est qu’un avant-goût de la casse du service public organisée par le gouvernement. Il est temps de l’arrêter pour défendre la fonction publique, notre statut, nos droits, l’école publique, alors mobilisons-nous le 19 mars.

TOUS EN GREVE MARDI 19 MARS MANIFESTATION

au Puy 10h PLACE CADELADE

 

TOUS EN GREVE LE 19 MARS

 

Déclaration CAPD du 14 mars

CTSD Mouvement 2019

Publié le Catégories Actions, CDEN / CTSD, Mouvement

L’heure est à la grève

C’est officiel : le mouvement basé sur l’ancienneté passe à la trappe !

La contre-réforme de la fonction publique est en marche !

Quelques modifications concernant le mouvement ont été apportées suite à ce CTSD :

  • Suppression des points REP.
  • Affectation à l’Ancienneté Générale de Service des Titulaires de Secteur en CAPD sur des rompus de temps partiels.
  • Suite aux demandes du SE UNSA, une nouvelle variable sera prise en compte (parent isolé) ce qui minore encore plus l’importance de l’AGS dans le barème. Notons l’incohérence de ce syndicat qui en cours de séance a voté pour tous les avis intersyndicaux (cf PJ) dénonçant l’accumulation de variables au détriment de l’AGS.

Le SE UNSA n’a pas pris part au vote sur l’ensemble des propositions au détriment de l’unité syndicale qui aurait donné beaucoup plus de poids à la demande des collègues du département.

Malgré  les mobilisations majoritaires des personnels, l’administration persiste et aggrave la situation ! Elle méprise leurs revendications ! Elle met en marche avant l’heure la réforme de la fonction publique.

Une seule solution face à ce mépris des personnels et à la destruction du statut :

TOUS EN GREVE MARDI 19 MARS RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION

au Puy 10h PLACE CADELADE


TOUS EN GREVE LE 19 MARS

DECLARATION FNEC FP FO AU CTSD Compte rendu CTSD Mouvement 12 mars 2019
Avis Mouvement CTSD Appel à la grève 19 mars

Mouvement : destruction programmée par l’administration

Publié le Catégories CAPD, Mouvement

Groupe de travail mouvement

L’administration prononce la mort du mouvement basé sur l’ancienneté

POUR NOS DROITS, TOUS EN GREVE LE 19 MARS

Anticipation de la réforme de la fonction publique dans le département :

Dans la lignée de la réforme de la fonction publique et de la loi de « l’Ecole de la confiance », le ministère continue ses attaques contre le mouvement, le statut et la représentation des personnels. L’administration ne veut plus d’un mouvement départemental tel qu’il existait depuis de nombreuses années. Elle impose un mouvement s’inspirant de celui du secondaire et laisse à la marge l’Ancienneté Générale de Service et le dialogue avec les organisations syndicales.

Aujourd’hui, l’administration a organisé un simulacre de dialogue avec les organisations syndicales. La circulaire, déjà orientée sur la casse du mouvement et du statut, laissait aux représentants du personnel une légère marge de manœuuuvre pour la mise en place du mouvement où l’ancienneté était bien prise en compte. Aujourd’hui, il est clair que le ministère va plus loin que les orientations figurant sur la circulaire pour détruire le mouvement. C’est la mise en œuuuvre pur et simple du projet de réforme de la fonction publique qui entend sortir le mouvement des prérogatives des CAPD. Continuer la lecture de « Mouvement : destruction programmée par l’administration »