INCLUSION SCOLAIRE: communiqué commun avec le Snuipp-FSU43 et pétition Snudi FO43

Publié le Catégories Haute-Loire, National

Le nouveau ministre doit ouvrir la discussion

 La convention signée entre l’agence régionale de santé et la région académique doit àªtre annulée.

  Le SNUDI-FO 43 et le SNUipp-FSU 43 ont adopté un communiqué commun pour :

-L’annulation de la convention signée entre l?Agence Régionale de Santé (ARS) et la région académique.

-Le maintien et la réouverture de structures et établissements spécialisés adaptés.

-Le maintien et la réouverture des postes spécialisés dans les établissements (ITEP, IME, EREA,?), dans les RASED (maôtre E, maôtre G, Psycho scolaire,?)

-Une formation des enseignants spécialisés répondant aux besoins de nombre et de qualité.

-Que chaque élève puisse bénéficier de conditions d’enseignement adaptées au degré et la nature de son handicap et/ou de ses difficultés.

(–> communiqué complet ici: communiqué commun SNUDI-FO – SNUipp-2)

Jean Claude Mailly interpelle les associations:

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la confédération FO, a écrit à  la présidente du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées, en s’appuyant sur le communiqué national de la FNEC FP FO (en PJ), pour rappeler nos revendications.

     Il a ainsi rappelé que ?Force Ouvrière a toujours milité en faveur de la pleine et entière intégration sociale et scolaire des personnes handicapées dès leur plus jeune à¢ge dans l’école de la république puis dans l’emploi, dans les meilleures conditions possibles pour tous. [?]? Avant de rappeler que: ?Pour FO cela ne signifie pas pour autant que tous les adultes handicapés doivent travailler en milieu ordinaire de travail (nous considérons que les ESAT et les EA sont absolument nécessaires). Cela ne signifie pas non plus que tous les enfants handicapés doivent àªtre accueillis en classe ordinaire ou en établissement scolaire ordinaire. [?] Il faut aussi une volonté politique, des lois et des réglementations, mais aussi de l’organisation et des moyens. C’est pourquoi pour Force Ouvrière, la réussite de la scolarisation des enfants handicapés passe par un examen au cas par cas, par des professionnels qualifiés, et par la mobilisation des moyens humains et financiers nécessaires.?

(lettre complète ici: 2017-05-11 inclusion scolaire JCM)

Pétition contre l?inclusion scolaire systématique

 A l?initiative de Force Ouvrière, des pétitions pour la défense des structures, des établissements et des postes spécialisés et contre la convention signée entre l?ARS et la région académique ont recueilli des milliers de signatures dans le Rhône, l?Ain, le Puy de Dôme…

 

Des initatives, parfois communes avec le SNUIpp, se multiplient pour mettre à  terre la convention qui préconise l’externalisation des classes d’ITEP et d’IME dans les classes ordinaires.

L’annulation de cette convention pourrait permettre un premier recul au sujet de l’inclusion scolaire systématique.

On peut gagner sur cette question!

 C’est pourquoi:

Vous aussi signez et faites signer la pétition à  l?initiative

du SNUDI-FO 43 et du SDAS 43 (syndicat FO de l?Action Sociale)

(pétition ici: Pétition inclusion systématique)

A ceux qui nous font des procès en sorcellerie au sujet de nos positions, pourtant majoritaires, sur les problèmes liés à  l?inclusion scolaire systématique, Force Ouvrière leur rétorque qu?il serait de bon ton qu’ils s?occupent de l?insertion des personnels en situation de handicap et d?inaptitude.

********Dernière minute :*********

Lors du CHSCT Ministériel, un point à  l?ordre du jour portait sur le plan pluriannuel d?insertion des personnels en situation de handicap et d?inaptitude.

Le rapport ministériel se félicite que le taux actuel d’employabilité est de 3,13%. à€ ce rythme-là , le taux légal d’employabilité des personnes handicapées de 6% sera atteint en 2030. La FNEC FP-FO a donc tempéré l’enthousiasme de l’administration. Il y a les effets d’annonce et il y a la réalité de terrain.

FORCE OUVRIERE constate que les travailleurs handicapés, dans l?Education Nationale, sont peu ou mal pris en compte. Les situations de handicap ne sont pas traitées.

En ce qui concerne les allègements de service, la FNEC FP-FO a indiqué qu?il s’agissait d’une prescription médicale et que les médecins de prévention ne devaient pas àªtre astreints au respect d’une enveloppe fermée.

Pour la DEGSCO, la politique ministérielle c’est une politique pour accompagner les personnels vers un emploi à  temps plein. Ce dispositif n’est donc pas définitif, mais le ministère préconise une limitation dans le temps (3 ans).

La FNEC FP-FO a donc indiqué que la situation de handicap n?était pas temporaire pour les personnels, mais bien définitive le plus souvent. Ce à  quoi la représentante du ministère a rétorqué qu?il faudrait sans doute réfléchir à  une allocation de perte de salaire, mais que le ministère ne pouvait pas prendre en charge indéfiniment les allègements de service.

Il y a donc bien les beaux discours démagogiques et lénifiants et il y a les actes.

Force Ouvrière, quant à  elle, defend réellement, pour les personnes handicapées, adultes comme enfants, le droit et l’accès à  la meilleure vie possible, qu’elle soit sociale ou professionnelle, et milite concràªtement pour une amélioration de leurs conditions d’emploi, de qualification et d’éducation.