Jeudi 28 avril, 10h30 place Cadelade :

Publié le Catégories Haute-Loire, National

Un nouveau mouvement de grève interprofessionnelle (tract: 28-avril-intersyndical-ud-43), suite à  celle du 31 mars qui avait regroupé

1,2 MILLION DE MANIFESTANTS dont

5000 AU PUY (1200 dans le cortège de FO)

31 mars 1

Appelée nationalement par la CGT, FORCE OUVRIERE, Solidaires
avec la FSU, l’UNEF, l’UNL et la FIDL

 31 mars 2

La grève interprofessionnelle du jeudi 31 mars
pour le retrait du projet de loi « travail » Valls – El Khomri
a été un raz de marée

Pourtant malgré cette gigantesque mobilisation, le gouvernement maintient son projet de loi pourri.

Alors il faut le faire reculer comme il vient de reculer sur la réforme constitutionnelle

 

C’est donc la question de la grève jusqu’au retrait qui est à  l?ordre du jour.

 Extraits de la déclaration adoptée par les 150 participants

au 8ème congrès de la FNEC FP FO de Hte LOIRE du 1er avril

AG1avril 

Tirant le bilan de l’expérience de 2010 o๠ils avaient été appelés à  une journée de grève par semaine, ce qui n’avait pas permis d?obtenir satisfaction, ils considèrent qu?il vaut mieux faire la grève en continu. Les participants considèrent donc que c’est la GREVE jusqu’au retrait qui est à  l?ordre du jour !

Ils proposent aux personnels d’en discuter.

Ils proposent aux autres organisations syndicales d’adresser un appel commun dans ce sens aux personnels

 AG 1avril

Ce congrès se tenait donc au lendemain de la grève interprofessionnelle du 31 mars. C’est donc tout naturellement que la discussion a porté sur les moyens à  mettre en à·uvre pour faire reculer le gouvernement sur le projet de loi El KHOMRI, ce qui constituerait une première étape d?importance pour le faire reculer sur les autres mesures réactionnaires qu?il n’a cessé de prendre, à  commencer par la réforme des rythmes scolaires, etc ?.

A noter que le secrétaire départemental du SNUipp FSU 43 et le secrétaire départemental du SNES FSU 43 avaient répondu favorablement à  notre invitation. Si une telle démarche n’est pas forcément habituelle, néanmoins, les uns et les autres avons considéré que la situation exceptionnelle devait conduire à  entretenir des relations quelques peu exceptionnelles.

 

Lors de son salut au congrès de la FNEC  FP FO, rappelant qu?il n’avait pas de mandat pour l?instant pour cela, le secrétaire départemental du SNUipp 43 a néanmoins indiqué qu?il était favorable à  l?organisation de la grève jusqu’au retrait du projet de loi « travail » plutôt qu?à  une série de journées de grève fractionnées quelques peu inefficaces.

Dans son allocution de fin de congrès, le secrétaire de l?Union départementale FO, Pascal SAMOUTH rappelait que les confédérations syndicales FO, CGT, avec Solidaires, FSU, UNEF, UNL et FIDL, se rencontreraient le 6 avril au soir pour fixer un nouvel appel à  la grève, vraisemblablement à  l?issu des congés scolaires ;

L’après-midi se tenaient les Assemblées Générales statutaires du SNUDI FO ( 1er degré), du SNLC ( Lycées et Collèges), du SNETAA FO ( Lycées professionnels), du SPASEEN FO (personnels administratifs) et d’ID FO (chefs d?établissements).

Concernant le SNUDI-FO, les participants à  l’assemblée générale ont élu une Commission Exécutive de 39 membres et un bureau départemental composé ainsi :

 

Secrétaire :   Roland THONNAT

Secrétaires adjoints :      

Guy THONNAT                               Jean Marie BAYARD

Alain DEGORCE                            Olivier ROCHETTE

DELAUGE Vincent                         Laurent BERNE

Emilie RANC

 

Trésorières :                  

MOLIMARD Emilie

PARET Karine