Réunion des directeurs et directrices

Publié le Catégories Informations

Aux directeurs et directrices des écoles publiques du département

Le protocole de réouverture des écoles est inapplicable

La reprise le 11 mai n’est pas possible
 

19 directeurs et directrices du département lancent un appel à leur collègues directeurs du département pour se réunir, avec le SNUDI-FO, suite à la parution du protocole inapplicable pour la réouverture des écoles maternelles et élémentaires.
 
 

Appel des directeurs des écoles publiques de Haute-Loire

 

Chers, chères collègues directeurs et directrices,

Nous avons été nombreux à réagir au mail de notre collègue directrice de Sembadel qui soulève toutes les questions que pose la décision du gouvernement de rouvrir les écoles le 11 mai.

Le protocole sanitaire de réouverture des écoles maternelles et élémentaires est inapplicable.

Gestes barrières, distanciation sociale, présence de masques, organisation des temps scolaires et périscolaires, responsabilités des directeurs et des adjoints, toutes ces questions méritent que nous en discutions.

C’est pourquoi, nous, directeurs et directrices syndiqués au snudi-fo et non-syndiqués, vous proposons de nous réunir en visio, avec le SNUDI-FO, le mardi 5 mai à 17h.

Télécharger le logiciel zoom sur : https://us04web.zoom.us/
Lien pour participer à la réunion : https://us02web.zoom.us/j/89755321151

Brun Philippe directeur de Céaux d’Allègre
Besset Julien directeur de Fontannes
Garrisi Priscilla directrice de Sembadel
Berthucat Laure directrice de l’école maternelle Michelet Le Puy
Berne Julien directeur de l’école élémentaire d’Aurec sur Loire
Roiron Sandrine directrice de l’école maternelle de Saint germain Laprade bourg
Cardinale Laurie directrice de l’école élémentaire de Saint Germain Laprade bourg
Boyer Vanessa directrice de l’école maternelle d’Aurec sur Loire
Chaniac Sandra directrice de l’école élémentaire de Montfaucon en Velay
Giraud Justine directrice de Frugères les Mines
Dompietrini Joël directeur de Vézézoux
Guedes Michaland Laurianne directrice de Riotord
Escoffier Véronique  directrice de l’école élémentaire de Saint Didier en Velay
Chauvet Céline directrice de Lapte-Verne
Medard Sandrine directrice de Vieille Brioude
Gibert Emilie directrice de Dunières
Guidi Sandrine directrice de Monistrol l’école Lucie Aubrac de Monistrol sur Loire
Meyssonnier René directeur de l’école Albert Jacquard de Monistrol sur Loire
​Petiot Delphine de l’école de Beauzac

Pour le SNUDI-FO, ce n’est pas aux directeurs et directrices d’écoles de porter la responsabilité de la réouverture des écoles. Ce protocole, en plus de leur transférer des tâches inapplicables qui ne relèvent pas de leur mission, engage la responsabilité pénale des personnels en lieu et place de l’Etat employeur pour non application des consignes de protection.
Afin de s’exonérer des problèmes juridiques que pourraient entraîner la réouverture précipitée des écoles, le ministre tente une nouvelle fois de remettre la question du statut de directeur sur la table.
Le statut ne protégera pas plus les directeurs, bien au contraire, il les placera en première ligne!

Depuis des jours, l’Inspectrice d’Académie et les IEN, sur ordre de Blanquer, ne délivrent plus aucune consigne aux personnels . Ce sont les maires qui décident, de tout ou presque, des modalités d’ouverture des écoles, du nombre d’élèves à accueillir, du service des enseignants, de la pédagogie à mettre en place,… Blanquer se sert de la réouverture des écoles pour transférer la gestion complète des écoles aux élus municipaux. 
Le statut de directeur d’école permettra de placer les directeurs sous la coupe des collectivités territoriales. 

Pour le SNUDI-FO, c’est NON!
Les personnels ne demandent pas un statut de chef d’établissement pour les directeurs, ils demandent qu’on cesse de leur confier des missions qui ne relèvent pas de leur travail et des responsabilités qu’ils ne peuvent pas assumer.

Les personnels ne veulent pas être sous la coupe des élus locaux, ils veulent garder leur statut de fonctionnaire d’Etat.

Le gouvernement utilise la crise sanitaire pour s’en prendre aux statuts, aux obligations réglementaires de service, au cadre national et républicain de l’Ecole. Nous ne les laisserons pas faire!
Non au statut de directeur!
Non à la territorialisation de l’école!
Non au protocole de réouverture des écoles!
Non aux directives ministérielles illégales et dangereuses!
 

Vous trouverez en pièce jointe
– le protocole d’ouverture des écoles maternelles et élémentaires.
– une analyse juridique « sur la responsabilité des enseignants à compter du 11 mai 2020 » reçu par l’intermédiaire de l’Autonome de Solidarité.
– la lettre de l’Union Départementale FO aux maires

Continuez de signer et de faire signer la pétition unitaire départementale FO, FSU, UNSA, CGT, SUD avec la FCPE contre la reprise des cours sans dépistage systématique et sans les protections nécessaires:

Analyse juridique responsabilité Lettre UDFO43 aux maires et president du CD PROTOCOLE_SANITAIRE