Congrès de la FNEC-FP-FO 43

Publié le Catégories Actions, Informations

« Comme dans les urgences ou chez les gilets jaunes, les personnels, dans leurs écoles, doivent se réunir et décider par eux-même! »

C’est en ces termes qu’une adhérente s’est exprimée devant les 150 participants (Professeurs des écoles, Professeurs des lycées et collèges, Administratifs, Aesh) au congrès départemental de la FNEC FP FO de Haute Loire, réunis le vendredi 17 mai à Blavozy.

La discussion a, en effet, essentiellement tourné autour des journées d’actions saute-mouton qui ne font pas céder le gouvernement et sur les conditions de construction du rapport de force nécessaire pour gagner.

Au regard des attaques sans précédent contre l’Education Nationale, contre la fonction publique et ses agents, les participants ont donc estimé que l’heure était à la constitution d’un réseau de résistance d’écoles, d’établissements, de services en invitant les personnels à se réunir pour établir leurs revendications et décider, par eux-même, des moyens pour les faire aboutir.

Ils ont adopté une résolution en ce sens (cf en pièce jointe) qui condamne les violences d’Etat, la répression, les arrestations illégales et les intimidations gouvernementales.

Ils ont réaffirmé également la nécessité pour les salariés de combattre ensemble, tous secteurs confondus, en particuliers contre le projet de retraite universelle par point.

L’après-midi était consacré aux assemblées générales des syndicats. Les adhérents du SNUDI-FO 43 ont poursuivi la discussion pour mettre en oeuvre la résolution fédérale dans les écoles du département. Ils ont adopté une motion revendicative (cf en pièce jointe).

Enfin ils ont élu une commission exécutive et un bureau élargis, preuve de la bonne dynamique du syndicat. 

Motion revendicative 2019 Résolution congrès fnec 43 2019 Eveil dimanche 19 mai

Arrestation de syndicalistes

Publié le Catégories Actions, Informations

Arrestation d’une syndicaliste FO. La répression ça suffit !

Vous ne rêvez pas, ce n’est pas en Algérie, c’est en France que ça se passe.

Samedi 11 mai, 15h20, une syndicaliste enseignante membre de la CE du SNFOLC 75, est mise en garde à vue pour « insulte au Président de la République », alors qu’elle manifestait pacifiquement aux côtés d’autres syndicalistes et de gilets jaunes dans le cortège Education inter-degrés Ile de France. Son compagnon qui a tenté d’empêcher l’arrestation, a également été placé en garde à vue.

« Partout le gouvernement applique la politique de la répression  » 

La collègue, en cellule jusqu’à 20H30 ce samedi, est à nouveau convoquée lundi 13 mai à 10h, en audition libre. Son compagnon a été libéré dimanche soir. Il devra lui aussi comparaître pour « incitation à la rébellion ».

Partout le gouvernement applique la politique de la répression pour faire taire les revendications à l’image de cette directrice d’école du Havre qui a été mutée d’office puis finalement blâmée (suite à la réaction outrée des collègues) ou ce directeur de Lodève convoqué chez l’IA pour avoir pris position « hors de leur service » contre la loi Blanquer.

Après la loi « anticasseurs » prétexte aux interdiction de manifester, après l’interdiction de manifester dans de très nombreux villes ou quartiers, après les charges et les gazages dont ont été victimes les Gilets Jaunes et maintenant les cortèges syndicaux (le 1er mai en particulier), voilà maintenant qu’on arrête et place en garde à vue des responsables syndicaux.

Le Gouvernement et le Ministre BLANQUER doivent savoir que leurs intimidations ne fonctionneront pas. FORCE OUVRIERE vous invite à vous réunir dans les écoles pour discuter des moyens à mettre en œuvre pour gagner et à continuer le combat pour le retrait des projets de loi BLANQUER et de réforme de la Fonction Publique, pour l’abandon du projet de réforme des retraites, universelle par points.


Nous vous proposons, si vous le souhaitez, de réagir à cette remise en cause de la DEMOCRATIE par la rédaction d’une petite motion que vous adresserez à snudi.fo43@orange.fr

Les enseignants de l’école de………….. considèrent inadmissible que des responsables syndicaux soient arrêtés et placés en garde à vue sous l’unique raison qu’ils défilent CONTRE LA LOI BLANQUER et la politique du gouvernement. Ils exigent le respect des libertés démocratiques élémentaires prévus dans la constitution : liberté d’expression, liberté de manifester, liberté d’opinion. Ils exigent l’abandon de toutes poursuites à l’encontre de ces deux camarades.


Grève du jeudi 9 mai

Publié le Catégories Actions, Informations

TOUS EN GRÈVE POUR SAUVER LE STATUT DE FONCTIONNAIRE

 

CONTRE LA LOI BLANQUER

POUR SAUVER LE REGIME DE RETRAITE DES FONCTIONNAIRES

Après les manifs énormes du 1er mai, les mouvements contre la loi Blanquer, la mobilisation sociale qui continue les samedis,

 

le GOUVERNEMENT DOIT ENTENDRE, NOUS POUVONS LE FAIRE PLIER !

 

 

C’est un fait rarissime, l’ensemble des fédérations de Fonctionnaires, FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES – UNSA – CFDT – CFTC – CGC appellent les fonctionnaires des 3 versants de la Fonction Publique à la GREVE contre le projet de loi dit « de transformation de la Fonction Publique ». (Lire le tract départemental unitaire en pj).

Pour FORCE OUVRIERE les mots d’ordre sont clairs :

  • Retrait du projet de loi de transformation de la Fonction Publique
  • Retrait du projet de loi Blanquer qui s’insère parfaitement dans ce processus.
  • Après les annonces de MACRON, NON à toute réforme de retraite, contre le régime unique par point qui allonge la durée de cotisations, repousse l’âge de départs, instaure des décotes, diminue le montant des retraites. Maintien de l’ensemble des régimes particuliers et spéciaux et du code des pensions civiles et militaires

Déjà la mobilisation s’annonce forte : plusieurs écoles nous ont fait savoir qu’elles seraient fermées, d’autres que le nombre de grévistes seraient majoritaires.


La FNEC FP FO propose que les personnels de l’Education nationale grévistes se réunissent immédiatement après la manifestation pour discuter de la situation et des suites à donner à la mobilisation.


Dans tous les secteurs de la Fonction Publique les Fonctionnaires des hôpitaux, des collectivités mais aussi des services de l’Etat comme dans les finances publiques préparent la mobilisation qui s’annonce très suivie.

TOUS EN GREVE LE 9 MAI – TOUS A LA MANIFESTATION

10h30 Place Cadelade au PUY


Réunion syndicale à venir :

A Coubon : Ecole maternelle le lundi 6 mai 12h

A Saint Paulien le mardi 7 mai 12h

 

Tract intersyndical 9 mai 2019 1er mai 2019 43 intersyndical