Compte-rendu CAPD 14/03/19

Publié le Catégories CAPD

CAPD ou la mise en application avant l’heure de la réforme de la fonction publique.

Sur tous les sujets traités aujourd’hui en CAPD, l’administration bafoue les droits des collègues à partir en formation, bafoue les droits des collègues sur leur nomination, bafoue les droits des personnels à être représentés pas les personnels.

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration du SNUDI-FO à cette CAPD.


Bonification d’ancienneté pour le passage à l’échelon 7 et à l’échelon 9 : arbitraire – opacité

Le SNUDI-FO a une nouvelle fois dénoncé le dispositif PPCR et le système d’évaluation des collègues qui en découle. Mais en plus de l’arbitraire, l’administration a ajouté un critère de plus à l’opacité.

L’Inspecteur d’Académie a indiqué ne pas être en mesure d’expliquer les critères de classement des collègues promus plus rapidement à l’échelon supérieur. Impuissance de la part de l’IA ? Non, il s’agit plutôt d’une stratégie, d’un enfumage bien organisé !

Toujours est-il que les représentants du personnel n’ont plus de lisibilité pour contrôler les promotions : pas de barème, pas de critères de classement…

Le SNUDI-FO a rappelé ses revendications : la promotion des collègues suivant l’ancienneté générale de service et pas sur l’évaluation de PPCR .

Le SNUDI-FO a demandé à l’IA de fournir les critères de classement des collègues promus. Vous trouverez en pièce jointe les personnels promus à l’échelon 7 et à l’échelon 9.


Départ en formation CAPPEI : peut-on parler de formation lorsqu’il n’y a qu’un départ sur tout le département ?

Le SNUDI-FO a une nouvelle fois rappelé son opposition à une sélection des candidatures sur des critères opaques de l’administration (avis d’une commission, classement sur des critères peu lisibles…) et sur la parution des postes nécessitant un CAPPEI comme postes à profil (1er et 2nd degré).

Concernant le nombre de départ en formation, l’austérité s’applique sur le dos des personnels.

Après l’annonce de deux départs en formation CAPPEI, l’administration a annoncé en séance qu’elle ne risque d’en retenir qu’une seule. Mais de qui se moque-t-on ?

A la demande du SNUDI-FO pour justifier de cette restriction supplémentaire, l’administration a évoqué une sordide réalité d’enveloppe budgétaire contrainte et d’augmentation du coût de la formation.

Liste du départ en formation (!) :

Nadège VAILLANT 

Liste complémentaire :

Claire PETIOT


Congés de formation : coupe drastique dans les moyens alloués

L’administration a annoncé que l’enveloppe de moyens alloués passait de 24 mois à 21 mois et que le rectorat voulait bien accorder 1 mois supplémentaire (SIC !). En peu d’années, le contingent alloué est passé de 36 mois à 21 !

Le SNUDI-FO a demandé des explications sur le calcul de cette enveloppe. L’administration l’a détaillé, à savoir que ce calcul s’effectue sur le traitement brut et les indemnités des personnels du département. Cette enveloppe a baissé mais est-ce vraiment étonnant quand le gouvernement fait des économies sur le salaire des personnels (pouvoir d’achat), sur les promotions, sur les fermetures de postes… ?

Les représentants des personnels du SNUDI-FO ont une nouvelle fois dénoncé les économies faites sur le dos des collègues et la réduction de leur droit à bénéficier davantage du congé de formation.

Départs en formation:

Bélitrand Béranger Béatrice (2 mois), Farigoule Florence (5 mois), Michel Faux Magalie (2 mois), Filleton Bruno(1 mois), Diet Géraldine(8 mois), Coste Olivier (4 mois proposés)

Liste complémentaire :

1) Therme Roselyse (4 mois), 2) Leydier Eve-Anne (10 mois)

 


Permutations informatisés : résultats

Entrent dans le département :

Eric COMMERLY (15) – Nicolas CRAPET (77) – Adrien FAYARD (69) – Anne DROUET (95) – Judith REISSNER (95) – Nathalie SLAMA (63)

Sortent du département :

Maxime BONCORI (42)- Sébastien MATHIEU (63) – Corinne ROTH (13) – Juliette DELAIR (63) – Isabelle GUEY (63) – Mireille BOURGNE (63)

La CAPD d’aujourd’hui n’est qu’un avant-goût de la casse du service public organisée par le gouvernement. Il est temps de l’arrêter pour défendre la fonction publique, notre statut, nos droits, l’école publique, alors mobilisons-nous le 19 mars.

TOUS EN GREVE MARDI 19 MARS MANIFESTATION

au Puy 10h PLACE CADELADE

 

TOUS EN GREVE LE 19 MARS

 

Déclaration CAPD du 14 mars