projet de carte scolaire

Publié le Catégories Haute-Loire

Pour le ministère il faut « réduire la facture », pour FO il faut répondre aux revendications des personnels !

Dans le premier degré, de 2008 à 2016 le nombre d?élèves a augmenté de 103 000 élèves pendant que les postes diminuaient : 1 693 emplois en moins. Ainsi la dégradation de la scolarisation des moins de 3 ans s’est poursuivie, passant de 34% en 2000 à moins de 10% en 2017. La maternelle est devenue une variable d’ajustement : contrairement à ce que dit le ministère ; ce n’est pas la faute aux familles, mais le résultat d’une politique systématique des gouvernements successifs.

L’austérité, comme ailleurs, est  maintenue en Haute Loire,

moins 4 postes et une carte scolaire inquiétante qui s’annonce!

 Malgré les engagements pris par l’Inspecteur d?Académie dans le cadre de la convention avec les élus, le département se voit encore ponctionner de 4 postes et les intentions de l’IA sont plus que jamais inquiétantes:

– Regroupements d?écoles comme à BRIOUDE

– Nouvelle offensive contre l?école maternelle

– Fermetures de classes programmées

 Le SNUDI-FO invite les collègues à établir école par école, avec le syndicat, l’état des besoins (ouvertures de classe, postes de TR, postes de RASED) et le cahier de revendications liés aux difficultés rencontrées en nous renvoyant cette fiche:

fiche enquête rentrée 2018